La vie sans ma balance (épisode 991).

157375.jpg

Oui, beaucoup beaucoup beaucoup beaucoup beaucoup d’épisodes dans la vie sans ma balance, une série palpitante avec une actrice absolument formidable (moiiiiiiii), que je vous conseille de suivre !!!

2ième jour sans me peser. Oui je sais, ce n’est rien, mais je le redis, c’est beaucoup. Je n’ai toujours pas envie de me mater plus que de raison dans le miroir, je suis toujours un peu fâchée après moi de faire des régimes STRICTS qui me conduisent dans l’excès inverse, BOUFFER, mais bon, ça va, je travaille mon pardon, une histoire de quelques jours j’espère. Hier soir au ciné j’ai mangé mon pop-corn sans culpabilité et je me suis fait plaisir. Je suis zen. Ne pas me peser m’angoisse tout de même, je l’avoue, parce que j’ai peur de grossir encore mais d’un autre côté, me peser m’angoisse aussi, j’essaye de trouver un juste milieu, pas simple ces questions existentielles quant au relationnel avec cet engin de torture du neurone !

2ième jour sans me peser et cette tendance à oublier, le chiffre, le jour, je l’ai noté, c’était jeudi matin, la veille j’avais encore bouffé n’importe quoi et n’importe comment, quelle est sotte cette cocotte ! Et je pesais…. Biiiipppp….! Oui oui c’est encore censuré !

2ième jour sans me peser et il faut que ça continue. Je ne suis pas entrain d’écrire que je ne vais plus me peser de toute ma vie, juste que je veux laisser passer « quelques jours » entre chaque pesée. Et si possible, avoir une belle surprise, comme ça. Il n’est pas interdit de rêver !

3 Réponses à “La vie sans ma balance (épisode 991).”


  • Hihi, j’ai bien l’intention de faire pareil mais est-ce que j’en serais capable parce que le papa de Delphine est trop bon cuisinier! Hihi…

  • Je confirme qu’avec mon papa en cuisinier, il vaut mieux se camoufler derrière la balance. Je ne suis pas d’humeur à supporter un chiffre dessus d’ailleurs, alors je l’évite. Je me sens obligée de manger pr que çà ne crée pas de tensions et qu’on ne m’en veuille pas, ms j’ai bien du mal à gérer manger/me peser. Halala. Gs bisous ma lili

  • Moi, j’ai 45 ans, et j’ai eu, beaucoup plus jeune, les mêmes problèmes que toi : régimes stricts suivis de crise compulsives boulimiques. L’euphorie au début des régimes et la culpabilité quand la boulimie réapparait…………J’ai compris pourquoi je me cachais derrière les kilos, une carapace qui me protégeait…….j’enlevais cette carapace et elle me manquait inconsciemment……….à présent et depuis longtemps mon rapport avec la nourriture est beaucoup plus serein, mon poids est stable depuis des années………Je me pèse encore tous les jours et cet instrument qui me torturait me rassure à présent. Le problème n’est pas tant la balance mais de comprendre pourquoi l’on martyrise notre corps qui ne demande que du bonheur ! Avoir une relation saine avec la nourriture est un plaisir bien plus grand que celui de se priver abusivement ou de manger ( me concernant c’était plutôt se goinfrer ) exagérément, crois moi.

Laisser un Commentaire




MERCI POUR CETTE BELLE JOURNÉE |
coc0tte |
MA VIE O NATUREL |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | justemwandmydream
| Rempli de coquillette
| cannelleoranaise