L’espoir.

L’espoir.

Espoir.

J’ai tapé dans GOOGLE IMAGE ce mot, « espoir », parce que je me suis dit, mais quand tout est si noir, c’est quoi l’espoir ?

Et pourquoi ces quelques mots ce soir ? Pour ma petite Delphine, que je viens de lire.

Dis, c’est quoi l’espoir…?

Ce soir, dans ma tête, l’espoir, ça serait ça :

espoir.gif

Peut-être que demain, l’espoir ce sera différent. Autre chose. Une autre pensée, une autre image…?

J’avais 12 ans et demi quand j’ai compris que la vie, c’était de la « merde ». Que cela n’était rien d’autre au final, que de la « merde », que les gens n’étaient là que pour te faire mal, te menacer, te polluer, te briser. Que rien ni personne ne pouvait plus t’aider, parce que t’aider, oui, mais à quoi ? Je me rappelle de ce noir, dans ma tête, autour de moi. Je n’avais pas envie de parler. A personne. Parler ça me fesait MAL. Je regardais mon père, qui m’appelait « le mur », et je me disais, à quoi bon. Parler de quoi, parler pourquoi, pour quoi, pour qui….? J’allais m’asseoir pour regarder passer le train, près de chez moi et je me disais, à 3, je saute. C’était BON de se dire ça, d’avoir ce POUVOIR là, le pouvoir de tout arrêter. L’espoir ça ne voulait rien dire. J’ai vu ma première psy, une sacrée conne. Elle me disait, « tu sais si tu ne me parles pas, on va rester des heures assises comme ça à se regarder… », avec son sourire idiot. Surtout que je ne la regardais même pas. Moi, je regardais le mur, et je n’étais plus là. J’avais envie de crever, parce que personne ne pouvait m’aimer, parce que j’avais cette douleur en moi, cette violence, aussi. Cette haine. Et ça me bouffait toute crue, ce tulmute de choses… J’ai vu ma seconde psy, un peu plus « costaud » celle là. Même si je ne parlais pas, pour elle je parlais quand même. A sa façon je pense qu’elle m’a aidé. Le reste du chemin, je l’ai fait seule. Et puis je me suis aidée des rencontres, au fil de ma vie.

Je n’ai jamais eu honte d’avoir envie de mourir. J’ai eu honte de plein de trucs, mais pas d’avoir envie de mourir. C’est facile, quand on va bien, de dire à quelqu’un qui ne va pas bien que le suicide, c’est la facilité, la lâcheté, toutes ces conneries que j’exècre. C’est TELLEMENT FACILE de juger, toujours.

Moi, j’ai arrêté de vouloir mourir le jour où elle m’a dit, « tu sais, je vais crever, j’ai un cancer ».

Elle est morte. Elle avait 20 ans.

Alors moi, ça m’a fait un électrochoc, je me suis dit que peut-être je m’écoutais trop. Moi. Que d’accord, j’avais mes blessures, et après…?

Le chemin est long. Après m’être dit ça, j’ai continué dans ma destruction, mais plus suicidaire, non. Juste ma boulimie, et moi. La bouffe.

Il m’a fallu du temps pour grandir, ne plus avoir d’angoisses, de cauchemars, ne plus flipper en regardant sous mon lit à chaque bruit.

Il m’a fallu du temps pour beaucoup de choses.

Et même si aujourd’hui, je ne suis pas « rangée » dans une vie, même si aujourd’hui je n’ai pas encore d’enfant, je suis en vie, et ça, ça n’a pas de prix. J’ai mes coups de blues comme tout le monde, et je suis d’autant plus persuadée que pour apprécier la beauté de la vie, il faut parfois oser la regarder dans ses sombres instants.

Il faut savoir se battre, il faut savoir lutter, il faut aussi savoir s’écouter et se donner le temps. Le temps de se donner le temps, le temps de prendre le temps.

Il faut savoir aussi se pardonner.

Il faut accepter hier et ses souffrances, subir aujourd’hui à défaut de le vivre parfois, pour garder espoir en demain.

Moi, je crois en toi, petite Delphine, même si parfois, TOUT te submerge, et TOUT c’est beaucoup, c’est parfois TROP.

Ma phrase fétiche, c’est que demain est un autre jour.

C’est beaucoup à croire, mais pour moi, ce n’est jamais trop.

Prends soin de toi, quand même, envers et contre tout, envers et contre toi. La vie est jolie, même si tu ne le crois pas. Crois moi quand je te le dis.

Lô.

 

6 Réponses à “L’espoir.”


  • Rien d’autre à ajouter, c’est un superbe message que tu lui as écrit là!
    J’ai les larmes aux yeux en le lisant tellement il m’émeut!
    Moi aussi, je crois de tout coeur en notre Delphinette.
    Gros gros bisous.

  • je viens de te lire aussi.. tu fais passer beaucoup de choses dans ce message, et j’espère de tout coeur, vraiment, que notre Delphine retrouvera l’espoir en demain. En tout cas, j’y crois très très fort.

    gros bizou ma Lo
    Tu es magnifique.

  • Merci ma Lô… de partager tout çà, j’ai l’impression de t’avoir en face de moi, en train d’arrêter un geste qui pourrait être définitif… Je me suis souvent demandé ce que valait le mot espoir. Je le lis souvent, partout où je passe, même dans les pires drames et je me dis que je n’ai pas le droit d’arrêter de croire en ce mot. Mais je me demande souvent jusqu’où on peut aller. Les limites qu’on a en soi pour résister contre cette chose qui dévore toute crue, alors qu’on a résisté des heures, souvent des jours et des nuits d’affilée et qu’on arrive au bout de ses forces. Je n’ai pas réussi à remonter aujourd’hui, mais j’ai essayé de faire comme ci, rien ne s’était passé dans ma tête pour me faire aboutir à ces idées suicidaires…
    Vous êtes tant à croire en moi que çà me touche et me donne l’impulsion de donner un coup dans le sol pour me faire remonter à la surface. « L’amitié fait partie des belles choses de la vie », c’est Val, qui me l’a envoyé en texto et elle a raison. Cà va repartir, çà ne peut pas être autrement. Je dois passer encore des moments ici avec Val et Sylvain, je dois encore dire à Judith qu’il ne faut pas qu’elle lâche, je dois encore te voir en octobre ;) j’ai envie de revoir Gulu et Mandy et de découvrir d’autres aminettes. Je veux vivre, derrière mes pertes d’espoir et ma vie en suspens. Merci pour cet article ma Lô, j’imagine tout ce que tu as pu y mettre et çà me touche d’autant plus. Je vais regarder les photos que tu as mises ;) Espoir sur la vie avec de si belles choses à voir encore. Je t’adore ma Lô et t’embrasse du fond du coeur

  • Je ne souhaitais pas faire de commentaire parce que ça se passe de commentaire… Tout est dit, tout est écrit…
    Hier, moi aussi j’ai exprimé mon envie parfois de fermer la porte derrière moi pour rester pudique et j’ai lu dans mes @mails des levers de boucliers.. Alors j’ai écris « scarifiée ou vaccinée »…
    Alors, ce matin, je n’ai pas envie d’écrire, juste de reculer pour leur dire que je ne suis pas une droguée de blog enfermée dans ma bulle…
    Je ne suis pas blessée, je ne suis pas fâchée… Non, je suis juste scarifiée… juste une entaille comme ça à même la peau…
    Mes blessures profondes je les garde en moi et celle là hélas ne se refermeront jamais parce que c’est le coeur de la maman que je suis qu’on a labouré… Je ne me suis jamais exprimé sur cette souffrance. Ma vie professionnelle m’a servie d’exutoire…
    Alors, on me conseille psy et assistante sociale… mais je suis encore debout. L’orage est passé. J’ai trouvé des parades à la souffrance… mais oui parfois, il m’arrive d’avoir envie de m’en aller et de ça personne n’a à juger. Il n’y a pas de honte à avoir quand les choses font si mal qu’aucun geste même d’amitié ne peut apaiser…
    Bonne journée à toi
    Je suis allée lire ton amie et j’ai compris…

  • Coucou,

    Je t’avoue que bof, j’ai juste vu un top sympa style cache-coeur manches longues! Moi aussi, rien de violet dans ma garde-robe… ah, je me souviens j’avais un pull un peu flashy mais je ne sais même pas si je l’ai encore! Mdrrr…

    Par contre, il y avait un superbe pantalon gris chiné, trop classe mais bon, j’en ai déjà comme çà quelques-uns donc… hihi!

    Hihi pour cama! Je sais que tu iras jetter un oeil! Ici, j’ai encore rien vu de bien extra… il faut attendre, çà commence seulement à rentrer alors! ;)

    Bon, moi, je vais filer sous la douche! A tout à l’heure.

  • rien à ajouter..
    je lis..
    je ferme les yeux.. et me laisse porter.
    rien à ajouter..

    je suis touchée.. là où ça blesse..

    sur la pointe des pieds je me retire.. moi blessée de la vie.. la vie que je veux regarder désormais en face même si la mort bien souvent m’appelle..

    silence.

    bernadette

Laisser un Commentaire




MERCI POUR CETTE BELLE JOURNÉE |
coc0tte |
MA VIE O NATUREL |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | justemwandmydream
| Rempli de coquillette
| cannelleoranaise