Archive pour la Catégorie 'Dressing & culture.'

FAUBOURG 36.

18956478w434hq80.jpg

L’histoire : Dans un faubourg populaire du nord de Paris en 1936, l’élection printanière du gouvernement de Front Populaire fait naître les plus folles espérances et favorise la montée des extrêmes. C’est là que trois ouvriers du spectacle au chômage décident d’occuper de force le music-hall qui les employait il y a quelques mois encore, pour y monter un « spectacle à succès ». Le lieu sera le théâtre de la plus éphémère des belles entreprises.

Je crois que cela fait un bon mois que je n’étais pas allée au cinéma ! QUEL BONHEUR ce soir ! (Du coup, j’ai fêté ça évidemment, et j’ai pris un POP-CORN !). Comment, qui a dit  » et le régime » ? emoticone Un film magnifique, touchant, j’ai regretté qu’il n’y ait pas plus de chanson, tellement Nora Arnezeder chante bien ! Une histoire vraiment belle, vraiment chouette, avec des moments drôles, d’autres bien moins…. Un film superbe. Je suis très touchée par Jugnot.

COMMES LES AUTRES.

18961618w434hq80.jpg 

Synopsis : Ils filent le parfait amour… Enfin, presque : Emmanuel veut un enfant et pas Philippe… Pourtant, Emmanuel décide un jour de franchir le pas, au prix de perdre Philippe… Mais comment avoir un enfant quand on est homo ?

Mon avis : sujet d’actualité que celui de l’homo-paternité….! Un film drôle et triste à la fois, touchant et sincère, rempli d’amour et qui aborde divers sujet : homosexualité, mère-porteuse, difficulté à appréhender la paternité…. J’ai trouvé ce film juste et simple. Et je me dis que l’essentiel, c’est d’avoir de l’amour à offrir à un enfant, peu importe sa manière de vivre et d’aimer. Car on peut-être un couple d’hétéro et maltraiter pour autant un enfant. Il faut juste accepter de bousculer certains principes et voir la réalité telle qu’elle est. Pour moi, l’amour que l’on porte à un enfant ne s’exprime pas uniquement dans la normalité d’un couple. C’est au delà. Lambert Wilson est magnifique dans ce film… J’suis amoureuse de Pascal Elbé (ci-dessous) !!!

18965788w434hq80.jpg

Leur morale… Et la nôtre.

18957684w434hq80.jpg

Synopsis : On peut être un couple de bons Français, toujours amoureux, parents modèles, travailleurs et économes jusqu’à la manie et écouler au noir dans le sous-sol de sa villa de Béziers hyper sécurisée, des godasses de son ancien magasin et des produits  » satisfaits ou remboursés  » qu’on détourne dans tous les supermarchés de la région. A chacun sa morale ! On peut être des voisins affectueux qui bichonnent la vieille voisine qui vous fait miroiter son petit héritage et l’empoisonner pour deux euros cinquante en lui fourguant bêtement une paella royale, pas très fraîche. A chacun sa morale ! Mais quand tombe du ciel un héritier de la voisine qui vient s’installer dans sa maison et qu’il est arabe !! Alors là, tous les coups sont permis, car c’est bien connu, il y a les honnêtes gens et les autres… Mais où est la morale dans tout cela ? Pas toujours où l’on croit…

Mon avis : Une petite comédie corrosive à souhait, avec des stéréotypes en pagaille et une exagération à peine prononcée de certains comportements de voisin(s) de pallier… Excellent ! Dussolier est époustouflant dans son rôle de « vieux con ».

Babylon A. D.

18934920w434hq80.jpg

Synopsis : Toorop a mené bien des combats et survécu aux guerres qui ont ravagé le monde depuis le début du XXIème siècle. La mafia qui règne sur l’Europe de l’Est confie une mission délicate à ce mercenaire : convoyer de Russie jusqu’à New York une mystérieuse jeune fille prénommée Aurora pour la remettre aux mains d’un ordre religieux tout puissant…

Mon avis : Film de science-fiction, avec une sombre histoire de secte et rédemption de l’espèce humaine, je ne connaissais pas Vin Diesel, ok il est pas mal (je reconnais que s’il passe par chez moi, pour dormir je ne lui propose pas le canapé !), mais alors j’ai eu du mal à supporter sa voix de « gros dur » et sa façon de parler à la « tu veux un coup d’boule ? », et enfin, la fin, d’un mièvre… Bon, à quand la suite ? Pour connaitre l’histoire des 2 jumeaux… Et quelle horreur, dans le film, Depardieu est massacré (maquillage), snif. Faut pas toucher à Gérard !!!

Le 17 septembre…

Je serai au cinéma (oui oui, encore, non non, je ne me lasse pas !) pour le premier film de Madonna, « obscénité et vertu ».

http://www.obsceniteetvertu-lefilm.com/

Petit ciné sympa mais sans plus ce soir, vu que l’ensemble des séances débutaient aux alentours de 22 heures, je suis partie sans réelle idée sur le film que j’allais voir, et j’ai choisi sans plus réfléchir ce film, en me disant, chouette, un film d’action (mais avec un trop plein de questions….), et voilà, un peu déçue.

En sortant du ciné, il y avait un bel orage sur le Vercors, la montagne qui se découpe dans le noir du ciel, a un petit côté effrayant et sublime tout à la fois… J’aime mes montagnes !

Là je viens de rentrer… Je n’ai pas sommeil, évidemment… C’est bon de retrouver son petit chez soi, tout de même. Demain… Ciné ?

Bangkok Dangerous.

18953258w434hq80.jpg

Synopsis : Joe, un tueur professionnel sans scrupules, atterrit à Bangkok afin d’exécuter quatre contrats pour le compte d’un chef mafieux nommé Surat. Il engage Kong, un pickpocket de rues comme intermédiaire, de façon à ne laisser aucune trace derrière lui. Mais alors qu’il a toujours évolué en solitaire, Joe prend le gamin sous son aile et s’engage dans une relation sentimentale avec une vendeuse locale sourde et muette. Petit à petit, Joe est gagné par la beauté capiteuse de Bangkok, au point de remettre en question son mode de vie, son isolement et la prudence qui lui a jusque-là permis de rester en vie.

Mon avis : Selon les critiques, ce serait un film d’action survitaminé. Mouais. Un film d’action, certes, avec énormément de sang, un Nicolas Cage surprenant dans un rôle sombre… Qui possède néanmoins un « coeur qui se gonfle d’amour »… Cela se laisse voir… Mais sans plus.

Voilà un livre…

41xfyfmb2alsl500aa240.jpg 

Que je veux lire ! Et si je ne le trouve pas sur la côte, alors dès mon retour, je me l’achète ! emoticone

Nous voulons séduire, perdre deux tailles, être très à la mode et tout cela sans effort ni se ruiner l’appétit. Est-ce possible ?

Pour la première fois, un ouvrage dit toute la vérité !

  • Comment être certaine de ne jamais faire une taille 36.

  • La chirurgie esthétique sans opération : des lèvres pulpeuses grâce aux piqûres d’abeille.

  • Pimenter sa vie sexuelle sans faire rire son partenaire.

  • Faut-il faire confiance aux coiffeurs ?

  • Une nouvelle technique de lifting : le scotchage.

  • Tout sur le régime grossissant… Et ça marche !

Textes inédits, fiches pratiques et sketches de scène : Anne Roumanoff ne vous fera peut être pas devenir plus belle, mince et sexy que vous ne l’êtes déjà, mais au moins vous vous serez bien amusée. Et puis il y a une chose tellement plus importante : être bien.

Être mince ne rend pas forcément heureux alors qu’être heureux rend toujours beau !

The Dark Night, le Chevalier Noir.

18949761w434hq80.jpg 

Synopsis : Batman aborde une phase décisive de sa guerre au crime. Avec l’aide du lieutenant de police Jim Gordon et du procureur Harvey Dent, Batman entreprend de démanteler les dernières organisations criminelles qui infestent les rues de sa ville. L’association s’avère efficace, mais le trio se heurte bientôt à un nouveau génie du crime qui répand la terreur et le chaos dans Gotham : le Joker…

Mon avis : Un film SPLENDIDE, je n’ai pas perdu une miette, un chef d’oeuvre du genre, Batman excellent et le joker EXCEPTIONNEL, avec d’autres acteurs connus…. MAGNIFIQUE FILM !!! (Je suis fan de Batman, c’est vrai….).

L’empreinte de l’ange.

18956920w434hq80.jpg

L’histoire : Alors qu’elle vient chercher son fils Thomas dans un goûter d’anniversaire, Elsa Valentin remarque une petite fille de six ans qui la bouleverse. Elle le sent, elle en a l’intime conviction : Lola est sa propre fille. Obsédée par ce sentiment inexplicable, elle cherche à en savoir plus sur l’enfant. En s’introduisant dans la vie de la fillette, Elsa rencontre sa mère, Claire Vigneaux, qui s’inquiète du comportement étrange de cette femme qui rode autour de sa fille. Elsa est-elle folle ? Dangereuse ? Mais que s’est-il passé six ans auparavant ? S’engage alors un face à face animal entre deux femmes qui n’auraient jamais dû se rencontrer…

Mon avis : un duel d’actrice époustouflant, Sandrine Bonnaire et Catherine Frot, un film bouleversant et magnifique, d’autant plus lorsque l’on sait à la fin, que ce film est inspiré d’une histoire vraie….!

L’ombre du soupçon, James Grippando.

grippandojameslombre.jpg

L’histoire : « Depuis l’accident qui selon elle n’en était pas un dont elle a été victime, Peyton, brillante interne en pédiatrie, se sent observée, suivie, harcelée. Cependant, ni la police ni son mari ne prennent ses craintes au sérieux. Mais les étranges coïncidences se succèdent : ces roses rouges qu’on lui laisse un peu partout, ces inquiétants appels téléphoniques. Peyton doit se rendre à l’évidence : tapi dans l’ombre, à l’affût de ses moindres gestes, un homme attend pour la tuer… ».

Mon avis : un schéma classique, à savoir le sérial killer qui traque sa victime, mais pas mal de fausses pistes et de rebondissements qui nous amènent à douter sur l’identité du tueur, un excellent petit polar qui se lit tout seul. J’ai bien aimé !

12345



MERCI POUR CETTE BELLE JOURNÉE |
coc0tte |
MA VIE O NATUREL |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | justemwandmydream
| Rempli de coquillette
| cannelleoranaise