Archive pour la Catégorie 'Dressing & culture.'

Page 2 sur 5

Petits meurtres entre voisins – The dinner Club.

41n20h18krlss500.jpg

Auteur : Saskia NOORT. 

L’histoire : Un cercle d’amis d’un milieu très aisé voit disparaître un des leurs dans un incendie. Peu après, une autre membre du cercle d’amis tombe d’un balcon. Que se passe-t-il dans cette mini-société ?

Mon avis : Un excellent polar que j’ai lu d’une traite, le meurtrier n’est bien évidemment pas celui que l’on pense ! Mais justement, j’ai adoré….!

Les dents de la nuit.

18956754w434hq80.jpg 

Synopsis : Sam, Prune et Alice sont trois amis squatteurs de soirées. Le jour où ils dénichent des invitations pour la très mystérieuse Nuit Médicis, ils pensent avoir décroché le gros lot… Ils déchanteront vite en découvrant que leurs hôtes sont des vampires et que tous les invités sont là pour leur servir de BUFFET !!! S’il a été très difficile d’y rentrer… il va s’avérer quasiment impossible d’en sortir ! Dès lors, nos trois comparses tenteront de s’échapper par tous les moyens, entraînant dans leur fuite, Edouard, indécrottable boulet, Krinine, dentiste pour stars et Jessica, femme de mafieux au QI désastreux…

Mon avis : Après-midi cinéma avec ma petite soeur. Un film très très bête mais qu’est ce qu’on a ri, sans arrière-pensée et en toute légèreté !

La Momie : la tombe de l’Empereur Dragon.

18959941w434hq80.jpg 

Synopsis : Le troisième épisode de la saga La Momie nous transporte cette fois en Asie pour une nouvelle aventure qui verra Rick O’Connell et les siens livrer un combat sans merci à l’Empereur Dragon. Des catacombes de la Chine antique aux sommets de l’Himalaya, l’explorateur intrépide, son jeune fils Alex, sa femme Evelyn et son beau-frère Jonathan affronteront la Momie ressuscitée du plus cruel conquérant de Chine. Victimes d’une sorcière maléfique, l’Empereur Dragon et ses 5000 soldats ont été relégués pour l’éternité dans les limbes. L’immense armée de terre cuite reposera ainsi durant 2000 ans, oubliée de tous, jusqu’à ce qu’Alex commette l’erreur de réveiller son chef. Pour éviter une vague de méfaits, Rick devra appeler à la rescousse les seules personnes plus habiles que lui à combattre les morts-vivants : sa propre famille…

Mon avis : énième opus de La Momie, j’aimais bien Imotep, moi, mais bon…. Il a fallu faire avec l’Empereur Dragon. De bons effets spéciaux, un film d’action sympa dans la lignée des précédents opus.

L’attentat et Les sirènes de Badgad.

9782266162692.jpg         9782266172714.jpg

L’ATTENTAT.

“En une fraction de seconde, le ciel s’est effondré, et la rue, un moment engrossée de ferveur, s’est retrouvée sens dessus dessous. Le corps d’un homme, ou bien d’un gamin, a traversé mon vertige tel un flash obscur. Qu’est-ce que c’est ?…” Yasmina Khadra ne choisit jamais ses sujets par hasard et n’écrit jamais gratuitement. Dans cet ambitieux roman mené de main de maître, l’auteur de “À quoi rêvent les loups” s’attaque à une question monstrueuse qui concerne l’idée même de démocratie et de liberté : l’attentat, forme extrême et meurtrière du terrorisme, machine à tuer des innocents dont nous sommes tous potentiellement les victimes, à la fois dans nos corps et dans nos cœurs. Tel-Aviv. Un “fils de Bédouin” naturalisé israélien est parvenu à s’imposer comme un brillant chirurgien membre de l’élite médicale universitaire. Un jour, sa vie bascule alors qu’il se trouve sur les lieux où vient d’être commis un attentat meurtrier. L’horreur habituelle : hurlements, sang, mort d’innocents. Comment supporter l’immersion directe au cœur d’un mal qu’on imagine toujours réservé aux autres ou que l’on connaît par médias ou témoignages interposés ? Surtout lorsque c’est l’un de vos proches qui a commis le crime en se transformant en kamikaze, sans soupçon possible, sans logique possible, sans justification possible… Entre drame intime et effroi politique sur la réalité du conflit israélo-palestinien, un roman puissant comme une bombe, qui traite magistralement un thème, malheureusement oserait-on dire, devenu universel.

LES SIRENES DE BAGDAD.

Parcours d’un jeune bédouin happé par la spirale de la tentation terroriste au cœur du chaos irakien. Ce roman fait preuve d’une justesse saisissante, loin du prétendu « choc des civilisations » entre Orient et Occident. J.Yves, libraire à la Fnac Avignon Comment la guerre et les humiliations qui l’accompagnent peuvent conduire un jeune homme ordinaire à se laisser « séduire » par le terrorisme.

MON AVIS.

Suite et fin de la trilogie KHADRA. 3 livres, 3 histoires, 3 visions différentes d’un monde en guerre qui n’épargne personne, pas même les siens… J’ai dévoré ces 3 livres, différemment. Je retiens ce commentaire, par Le Point « avec subtilité, Khadra ne donne aucune réponse, mais à voir et à comprendre », qui énonce parfaitement ce que je ressens, après la lecture de ces 3 livres. Une chose est sûre, je lirai les autres livres de Khadra.

Les 3 p’tits cochons.

18960407w434hq80.jpg

Synopsis : A l’hôpital, trois frères se rencontrent au chevet de leur mère dans le coma. Pour passer le temps, ils discutent des mérites et plaisirs de la fidélité et de l’infidélité conjugale. Les conversations des deux plus jeunes avancent au gré des jours dans des détails et des fantasmes de plus en plus juteux, ce qui les poussera à agir à l’encontre de la morale et des valeurs plus solides de l’aîné.

Mon avis : j’ai adoré, un bijou ce film, sur les relations homme/femme et…. Le sexe ? L’amour ? EXCELLENT !!! J’ai ri !!! Et j’ai adoré la fin, à laquelle je ne m’attendais absolument pas ! Au début, on est surpris par l’accent québécois (merci le sous-titrage qui dépanne !) et l’on se laisse ensuite complètement emporter. Un film génial !!!

Dorothy.

18956901w434hq80.jpg

Synopsis : La psychiatre Jane Morton est envoyée au sein d’une communauté recluse dans une petite île au nord de l’Irlande. Elle doit étudier le cas de Dorothy Mills, adolescente accusée de tentative de meurtre sur un bébé. Alors qu’elle vient en aide à Dorothy, la psychiatre tente d’affronter ses propres démons et d’éclaircir le secret qui hante la communauté.

Mon avis : Un film justement prenant, qui nous oriente sur une piste qui se révèle être LA piste, mais pas dans le sens supposé « maléfique ». L’actrice qui incarne Dorothy est absolument divine dans ce rôle de multi-personnalités. Bon film.

Le 21 août c’est l’anniversaire de…

capture021.jpg

Louise.

Même si je ne suis pas là, je penserai très fort à toi ce jour là ma Cocotte ! (Oui, c’est ma grande copine, même si elle a 50 ans !).

THE X-FILES REGENERATION.

18948996w434hq80.jpg

En plein milieu de la nuit, une employée du FBI est enlevée chez elle… Guidés par un ancien prêtre pédophile aux étranges visions, les agents Whitney et Drummy enquêtent. Très vite, leur investigation s’enlise : les indices sont minces et le temps presse. L’agence gouvernementale décide alors de refaire appel à Mulder et Scully. Leur expérience sur ce genre d’affaires sensibles pourrait s’avérer capitale. Mais des années ont passé depuis la fermeture du service des affaires non-résolues. Scully est redevenue médecin et Mulder, en disgrâce auprès du FBI, est introuvable…

Mon avis : un excellent opus de X-FILES, sans réellement trop de surnaturel, juste à peine et c’est parfait, une enquête bien menée, à la frontière là aussi du « surnaturel » (tout du moins, de ce que l’être humain ne contrôle pas encore…. mais explore ?), bref, un film très bien, personnellement, j’ai bien aimé. Je suis toujours sous le charme de Mulder… Même s’il n’est plus vraiment le Mulder que je connais, depuis que j’ai regardé Californication !

 

Le Mont Aiguille.

Je l’ai pris hier, en photo, de loin…

capture151.jpg

Le voici « de plus près » mais les photos ne sont pas de moi.

vu20d27en20haut2020photo20fjourdan20.jpg

face20sudouest.jpg

Et voici son histoire, que j’adore !

A la fin du Moyen-age en 1490, le jeune roi Charles VIII impressionné par la silhouette de cette tour rocheuse lors d’un voyage de Lyon à Notre Dame d’Embrum, pour accomplir un pèlerinage sur les traces de de son père, le roi Louis XI le pieux, charge Antoine de Ville, seigneur de Dompjulien, spécialiste de l’assaut des places-fortes, de se risquer à l’ascension de la divine montagne. Cette expédition, authentifiée par un acte notarié, a été réalisée à la fin du mois de juin 1492. Yves Lévy, huissier de son état effectue le constat depuis le bas « Ne voulant pas s’exposer d’y monter par le danger qu’il y avait d’y périr et par l’impossibilité d’y arriver de peur  qu’il ne parût tenter le seigneur… ». Antoine de Ville se fait assister par Sébastien de Carrecte, prédicateur apostolique, Reynaud, escalleur du roi (échelleur), Cathelin Servet, maître tailleur de pierres de l’église Sainte Croix de Montélimar, Pierre Arnaud maître charpentier de Montélimar, Guillaume Sauvage, laquais, Jean Lobret, habitant de Die, François de Bosco, aumônier. L’ascension est réalisée par cette équipe de « spécialistes » au moyen d’échelles, de cordes et de grappins.  Ils découvrirent « un beau pré qui demanderait 40 hommes pour le faucher, avec des fleurs de couleurs et de parfums divers, et une belle garenne de chamois ». Antoine de Ville et ses compagnon séjournèrent plusieurs jours sur la prairie sommitale, y burent et y mangèrent, firent dire des messes, baptisèrent le mont « Agulle Fort », érigèrent 3 croix et bâtirent une petite maison de pierres sèches. L’événement est aujourd’hui considéré comme l’acte de naissance de l’alpinisme.

Les hirondelles de Kaboul, Yasmina Khadra.

9782266134750.jpg

L’histoire : Dans les ruines brûlantes de la cité millénaire de Kaboul, la mort rôde, un turban noir autour du crâne. Ici, une lapidation de femme, là un stade rempli pour des exécutions publiques. Les Taliban veillent. La joie et le rire sont devenus suspects. Atiq, le courageux moudjahid reconverti en geôlier, traîne sa peine. Toute fierté l’a quitté. Le goût de vivre a également abandonné Mohsen, qui rêvait de modernité. Son épouse Zunaira, avocate, plus belle que le ciel, est désormais condamnée à l’obscurité grillagée du tchadri. Alors Kaboul, que la folie guette, n’a plus d’autres histoires à offrir que des tragédies. Quel espoir est-il permis ? Le printemps des hirondelles semble bien loin encore…

Mon avis : un livre bouleversant, un auteur que je découvre, conseillé par ma Gulu. J’ai « dévoré » ce livre, si bien écrit, si profond, si… La vie à Kaboul quand l’espoir n’est plus et que même l’espoir en l’espoir est éteint. Un livre admirable, qui explique, une vision différente, une réflexion nouvelle à construire.

12345



MERCI POUR CETTE BELLE JOURNÉE |
coc0tte |
MA VIE O NATUREL |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | justemwandmydream
| Rempli de coquillette
| cannelleoranaise