Archive pour la Catégorie 'Dressing & culture.'

Page 3 sur 5

PROM NIGHT, le bal de l’horreur.

 

18943154w434hq80.jpg

Synopsis : Trois ans après le massacre de sa famille par un dangereux psychopathe, Donna a enfin repris une existence normale et se prépare à vivre la soirée la plus importante de l’année : le bal de promo du lycée. Ce qu’elle ignore, c’est que Richard Fenton, le tueur, s’est échappé de l’asile pour la retrouver… e détective Winn se lance à sa poursuite pour éviter le pire, mais Fenton a de l’avance. Alors que la fête bat son plein, le tueur passe à l’attaque…

Mon avis : très bon thriller, sans trop de surprise mais bien mené, bien angoissant, tout comme il faut. Pas de pop-corn au ciné ce soir, je deviens une nana raisonnable, waaaaooohhhh. Prochains films, Dorothy et X-FILES, j’ai vu tout ce qu’il y a à l’affiche actuellement, hormis X-FILES !

The Ruines (Archos).

18943162w434hq80.jpg

L’histoire : Durant leurs vacances à Cancun, Amy, sa meilleure amie Stacy et leurs petits amis respectifs, Jeff et Eric, font la connaissance d’un touriste allemand, Mathis, et de son copain grec, Dimitri. Lorsque le frère de ce dernier disparaît mystérieusement à l’intérieur d’une pyramide maya, le groupe décide d’explorer la ruine, recouverte d’une étrange plante grimpante. Pourchassés par une tribu hostile, les six jeunes sont contraints de gagner le sommet de la pyramide, déclenchant du même coup l’ire et les appétits d’une monstrueuse plante carnivore…

Mon avis : J’ai essayé de le regarder dans la nuit avant de dormir, mais quelle idée ! J’ai flippé dès la première minute (courageuse mais pas téméraire la p’tite !) du coup je l’ai regardé en plein jour. Un p’tit film qui fait peuuurrr tout comme j’aime !!!

 

WALL-E.

18948378w434hq80.jpg

Faites la connaissance de WALL-E (prononcez « Walli ») : WALL-E est le dernier être sur Terre et s’avère être un… petit robot ! 700 ans plus tôt, l’humanité a déserté notre planète laissant à cette incroyable petite machine le soin de nettoyer la Terre. Mais au bout de ces longues années, WALL-E a développé un petit défaut technique : une forte personnalité. Extrêmement curieux, très indiscret, il est surtout un peu trop seul… Cependant, sa vie s’apprête à être bouleversée avec l’arrivée d’une petite « robote », bien carénée et prénommée EVE. Tombant instantanément et éperdument amoureux d’elle, WALL-E va tout mettre en oeuvre pour la séduire. Et lorsqu’EVE est rappelée dans l’espace pour y terminer sa mission, WALL-E n’hésite pas un seul instant : il se lance à sa poursuite… Hors de question pour lui de laisser passer le seul amour de sa vie… Pour être à ses côtés, il est prêt à aller au bout de l’univers et vivre la plus fantastique des aventures !

Mon avis : J’ai adoré. Peu de dialogue, adorable Wall-e qui appelle Evvveee et Eve qui appelle Wall-e, une petite leçon de morale à peine cachée, si l’on ne se préoccupe pas du devenir de notre planète à la polluer comme nous le faisons, nous vivrons dans l’espace à compenser en mangeant, sans rien faire d’autre (un monde d’obèses….) qu’espèrer un jour revenir sur Terre, mais quelle Terre ? Mon neveu a bien aimé aussi, même s’il a dit le contraire à sa Mamie (oui mais Mamie je t’ai bien eu c’était une blaaaguuueee lui a t’il dit, 4 ans le loustic….), quelques sursauts durant les scènes d’action et beaucoup, beaucoup de questions….! Mais j’ai répondu à TOUTES.

A voir !

ROTTWEILLER, Ruth Rendell.

2848930241.jpg

La première fille avait une morsure dans le cou. Selon la police, les analyses ADN désignaient son fiancé. Qu’importe ! La presse à sensation s’était tout de suite emparée de l’histoire : elle avait baptisé le tueur le Rottweiler, et le surnom lui était resté. Le dernier corps est découvert tout près de la boutique d’antiquités d’Inez Ferry, dans le quartier de Marylebone, à Londres. Depuis la mort de son mari, Inez complète son modeste revenu en prenant des locataires au-dessus de la boutique. Les activités obsessionnelles et imprévisibles du Rottweiler propagent la suspicion au sein de cette petite communauté disparate : un maniaque, un assassin se cache parmi eux.

Mon avis : un bon polar, même si j’ai eu du mal à accrocher, mais par manque de temps je ne me suis pas « investie » dedans en temps, donc je lisais 2 pages et j’arrêtais, ce qui explique cela…  J’ai bien aimé l’intrigue, l’analyse de l’auteur sur le tueur, et la vie des personnages tout autour.

Je ne sais quel livre sera le suivant… Quoi que….?

Le premier jour du reste de ta vie.

18949328w434hq80.jpg

Synopsis :

Le portrait original d’une famille qui évolue au gré du parcours personnel de chacun de ses membres. e 24 août 1988, Albert, 20 ans, s’installe dans une chambre de bonne… Le 3 décembre 1993, sa sœur Fleur fête ses 16 ans. Le jour idéal pour perdre sa virginité… et commencer une guerre mère-fille. Le 22 juin 1996, son autre frère Raphaël, 25 ans, repense, lors d’une conversation avec son grand-père, à Moïra, son premier amour. Le 25 septembre 1998, sa mère découvre que Fleur la traite de « frus­trée » dans son journal intime. De quoi aggraver sa crise de la cinquantaine… Le 26 mai 2000, son père apprend une nouvelle qui va changer le reste de sa vie… Rémi Bezançon signe une comédie familiale originale : « J’ai eu envie d’un film avec cinq personnages principaux car ce qui m’intéresse, c’est de voir comment, dans une famille, les uns déterminent les autres. »

Mon avis :

J’ai adoréééééééé !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Je suis encore sous le charme de ce film MAGNIFIQUE !!!

Image de prévisualisation YouTube

Un peu d’histoire : le bronzage.

unebronzagereference.jpg

A noter que toutes ces informations sont issues de l’article d’Ouest France qui reprend les idées contenues dans « L’invention du bronzage, essai d’une histoire culturelle de Pascal Ory, aux Éditions Complexes ».

 

Pendant longtemps, la question ne se posait pas avant que ne se produise une véritable révolution culturelle et que le bronzage s’impose !

 

Que font les gens sur les plages ? Chacun bien sûr a ses petites occupations! Un coup dans l’eau et on revient sous le parasol, rêver un peu ou feuilleter quelque revue insignifiante! Où alors on observe bouger quelques autres personnes… Bref, ce qui est sûr, c’est qu’on se fait bronzer…

 

Cette façon de se faire bronzer serait née il y a moins de 90 ans! Jusqu’aux années 20, ça n’existait pas !

 

Avant 1920, une personne bien comme il faut devait avoir le teint pâle ! Les manuels pour la beauté déconseillaient vivement tout ce qui pouvait ressembler au hâle, ou au coup de soleil ! Il était même conseillé aux femmes de porter voilettes, capelines et gants lorsqu’elles sortaient dehors pour éviter les effets du soleil… Pour le bain de mer on portait les robes longues et les bas…

 

 

A la fin du XIXème siècle, ce sont les médecins qui avaient commencé à préconiser «des bains de soleil» pour lutter conte la tuberculose et peu à peu ils ont convaincu certains de s’exposer pour leur grand bien. C’est seulement entre la fin de la Première Guerre mondiale et la fin des années 1930 qu’on a commencé à pratiquer davantage le bronzage.

 

A partir de la Première guerre mondiale, les femmes commencent à s’émanciper sérieusement… (plus de corsets, les robes raccourcissent et on se coupe les cheveux…).

 

Mais, c’est surtout à partir de 1920 que les femmes appartenant aux classes supérieures de la société vont s’adonner aux bains de mer à la montagne ou à la plage.

10 ans plus tard, c’est rentré dans les mœurs de ces classes sociales et cela représente la santé, la vitalité, la beauté et jusqu’à une forme de domination sociale.

 

Alors les gens populaires ne vont pas tarder à imiter ceux «de la haute» ! Ce sont les congés payés votés en 1936 qui ont accéléré le mouvement et la pub fait le reste…

 

On dit même que la France – comme dans la mode – a été précurseur bientôt suivi par les autres pays occidentaux.

 

Après la Deuxième Guerre mondiale la pratique du bronzage se développe largement jusqu’aux années 70.

 

Aujourd’hui, le discours médical a évolué vers les dangers que représenterait le soleil… Alors peut-être que la tendance s’essouffle ?

 

Cependant il reste la tribu des bronzés parmi de nombreuses autres !

Un monde à nous.

18947421w434hq80.jpg

Synopsis : Un préado découvre que son père lui a donné une fausse vision du monde. Pour le protéger ? Noé entre en sixième en même temps qu’il change de ville et de maison. Coaché par son père, le garçon suit un entraînement intensif de sport de combat. En cas de danger, Noé doit être prêt à se défendre à la moindre agres­sion. Entre le père et le fils, commence alors à se tisser des liens où se mêlent complicité et confron­ta­tions…

Mon avis : Le jeune acteur est superbe, Edouard aussi est bon dans ce rôle surprenant…. Mais pas de réponse à mes questions, à la fin du film. Son père est parano ou pas ? Finalement on ne le sait pas. Mon coeur dit oui…. Mais est ce là la vérité ? Suis déçue.

18951169w434hq80.jpg

Sleeping Dogs (Archosmania).

18702691w434hq80.jpg

L’histoire : Amy est, à première vue, une jeune femme qui mène une existence tout à fait normale, entourée de parents qui l’adorent et d’un fiancé à l’avenir prometteur. La vie semble lui sourire, jusqu’au jour où ce dernier insiste pour qu’ils partagent jusqu’à leurs plus intimes secrets… Ceux qu’ils n’ont jamais révélés à personne. Lorsque Amy finit par céder en lui avouant son plus lourd secret, tout s’écroule autour d’elle.

Mon avis : Certes, son secret n’est pas banal (et c’est le moins que l’on puisse dire….). C’est marrant d’un autre côté cette capacité de l’être humain à s’épouvanter du pire chez l’autre mais jamais chez soi… Mon avis…. heu…. Un film sur ce sujet…. Non, sans commentaire, vraiment. Mais quel secret ! Celui de son mec (ex à la fin du film), n’était pas mal non plus, j’avoue !

Ciné, cinéma !

chacunsoncinemahaut.jpg

Lundi soir, je veux aller voir, à la séance de 18H, « un monde à nous ». Avec ma carte de ciné illimité, que je ne regrette pas, absolument pas, ce sera donc mon 60ième film depuis le début du mois de janvier.

60 films.

Un chiffre pareil, ça se fête, non ? emoticone 

Moi aussi, quand je regarde LOST…

lost.jpg 

Je suis complètement LOST ! emoticone

Oh là lààà je ne comprends plus rien du tout mais tant pis, je ne fais pas ma blonde et je continue de regarder comme si je comprenais tout !

22H27. Je suis contente, chez moi c’est tout propre (ceci est un message publicitaire de la fée du logis, etc….), demain, je dors… Je me lève…. A 11H, tranquille. Enfin, un peu avant, pour le p’tit dej’ au lit. Plus que 3 jours à bosser. Et les vacances. Alléluia. Chut, je regarde LOST. De la semaine dernière, bahhhh v’ouiiii j’ai du retard !

12345



MERCI POUR CETTE BELLE JOURNÉE |
coc0tte |
MA VIE O NATUREL |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | justemwandmydream
| Rempli de coquillette
| cannelleoranaise