Archive pour la Catégorie 'Dressing & culture.'

Page 5 sur 5

Joyeuses funérailles.

18800961w434hq80.jpg

L’histoire : Le jour des funérailles du patriarche, famille et amis arrivent chacun avec leur dose de problèmes. Daniel, le fils, va revoir son frère rival Robert, célèbre romancier parti vivre aux États-Unis. Martha, la cousine, veut à tout prix faire accepter à son père vieux-jeu son nouveau fiancé qui a accidentellement avalé une pilule hallucinogène… Mais les vraies complications commencent lorsqu’un invité mystérieux, menace de dévoiler un terrible secret de famille… Daniel et sa joyeuse bande vont user de tous les moyens pour enterrer le père… et ses confidences.

Mon avis : j’ai adoré ce petit bijou d’humour « so british » !!! J’ai ri à en pleurer, surtout une scène en particulier, un film excellent sur un sujet pourtant délicat à aborder, de façon humouristique !

L’accroche de l’affiche résume très bien ce film, je trouve :

« La comédie British la plus mortelle de l’année ! ».

Le monde de Narnia – Le prince Caspian.

18943276w434hq80.jpg 

L’histoire : Un an après les incroyables événements du Monde de Narnia – Chapitre 1, les nouveaux rois et reines de Narnia sont de retour dans ce royaume magique. Mais à Narnia, plus de 1000 années se sont écoulées. L’Age d’Or du royaume est depuis longtemps révolu, et ce n’est plus maintenant qu’une légende. Les animaux parlants et les créatures mythiques ont disparu, ils ne sont plus évoqués que comme les héros d’un folklore que l’on perpétue chez les Telmarins, une race d’humains dirigée par le maléfique roi Miraz, qui règne sans pitié sur Narnia. Même si l’on se souvient encore du nom d’Aslan dans la forêt, le puissant lion n’est pas revenu depuis un millier d’années. Les quatre enfants ont été rappelés à Narnia par le Prince Caspian, le jeune héritier du trône des Telmarins. Sa vie est en danger : son oncle Miraz cherche à l’éliminer afin que son propre fils nouveau-né puisse monter sur le trône à sa place. Avec l’aide du gentil Nain rouge, d’une courageuse souris parlante nommée Ripitchip, et du Nain noir aigri et revêche Nikabrik, les Narniens, menés par les puissants rois Peter et Caspian, s’engagent dans une formidable quête à la recherche d’Aslan, afin de sauver Narnia de la tyrannie de Miraz et de rendre sa gloire et sa magie au royaume….

Mon avis : j’ai adorééééééééééé !!! Super génial, magnifique, grandiose, j’adoooreee !!! Vivement la suite ! Je pense que je vais lire le livre, tellement le film est SUPERBE !

Mes amis, mes amours.

18949743w434hq80.jpg 

J’ai un gros faible pour cet acteur, Pascal Elbé, « Antoine » dans le film ! emoticone

18890575w434hq80.jpg

L’histoire : Mathias et Antoine, pères divorcés ayant la garde de leur enfant, décident de faire toit commun dans le quartier français de Londres. La vie s’organise, désordonnée, joyeuse, avec les enfants, mais aussi Sophie, la jolie fleuriste secrètement amoureuse d’Antoine, Yvonne, la patronne fantasque du « bistrot français » qui couve son petit monde d’un regard maternel, et Mac Enzie, le chef d’agence d’Antoine, obstinément amoureux d’Yvonne en dépit de leur grande différence d’age… Entre Antoine, qui a appris à verrouiller ses émotions pour ne plus avoir à souffrir de personne, et Mathias, qui se laisse très vite submerger par les siennes, le quotidien n’est pas une sinécure. Et quand Mathias rencontre Audrey, une ravissante journaliste de passage à Londres, ce bel arrangement de pères célibataires vole en éclats. Ce ne sont plus deux amis qui cohabitent, c’est un couple qui se déchire. Qui triche. Qui se réconcilie. Mais Audrey n’est pas une femme à qui l’on ment. En essayant maladroitement de protéger sa vie de couple avec Antoine, Mathias ne comprend pas que ne pas faire de choix, c’est prendre le risque de tout perdre. L’amitié de l’un, et l’amour de l’autre…

Mon avis : Une jolie histoire, je préfère quand même le livre, j’ai bien aimé même si j’ai trouvé le rythme un peu lent, et Vincent Lindon dans le rôle de Mathias, non, cela ne m’a décidément pas plu, à la rigueur j’aurai préféré Pascal Elbé. Désolée pour ses fans, mais moi le Vincent, je le trouve vieux et balourd ! (Voilà, ça c’est dit, lol).

SEULS TWO.

492x32855cf3ad8a47c9ccf57b3c164154e6ee5.jpg

Ciné de vendredi soir…

L’histoire : Éric et Ramzy se lancent dans la réalisation pour un jeu du chat et de la souris dans un Paris totalement vide… Une comédie burlesque, décalée et teintée de poésie. Certes pas très futé et un brin obtus, Gervais est néanmoins un flic plein de bonne volonté. La preuve : depuis plusieurs années, dans les rues de Paris, il file sans relâche Curtis, un as du volant, un esthète de la cambriole narquois. Mais hélas, ce dernier lui échappe et le ridiculise à chaque fois. Du coup, Gervais est devenu la risée de tout son commissariat. Après une énième course-poursuite perdue, un beau matin, notre gen­til looser découvre une capitale absolument vidée de tous ses habitants. Il n’y a plus ni passants, ni voitures. Plus rien, ni personne. Enfin presque, car soudain dans le calme ambiant vrom­­bit le mo­teur d’une Formule 1. Aux com­mandes, sa bête noire : Curtis ! Les voici en tête-à-tête dans un Paris désert et qui semble trop étroit pour eux deux : Gervais ne connaîtra de repos qu’une fois Curtis derrière les barreaux…

Mon avis : BOF !!! Je n’ai même pas trouvé ce film drôle… Mais très lourd. Mon neveu a bien aimé, c’est l’essentiel !

 

Diary of the dead.

18951962w434hq80.jpg

L’histoire : Des étudiants en cinéma tournent, dans une forêt, un film d’horreur à petit budget, lorsque la nouvelle tombe au journal télévisé : partout dans le pays, on signale des morts revenant à la vie. Témoins de massacres, de destructions et du chaos ambiant, ils choisissent alors de braquer leurs caméras sur les zombies et les horreurs bien réelles auxquels ils sont confrontés afin de laisser un témoignage de cette nuit où tout a changé.

Mon avis : Booooffffffffff. M’suis ennuyée. Quelques sursauts, mais à peine.

SUPER SIZE ME.

18379162w434hq80.jpg

L’histoire : Le fast-food est partout. 37 % des enfants et des adolescents américains ont un problème de poids. Deux adultes sur trois sont atteints de surcharge pondérale ou d’obésité. Comment l’Amérique est-elle devenue aussi grosse ? Pour mener son enquête, Morgan Spurlock a traversé les Etats-Unis et interrogé des spécialistes dans plus de vingt villes. Un ancien ministre de la santé, des profs de gym, des cuisiniers de cantines scolaires, des publicitaires, des avocats et des législateurs lui confient le résultat de leurs recherches, leurs sentiments, leurs craintes et leurs doutes. Mais le fil rouge de ce documentaire est une expérience que Morgan Spurlock décide de mener sur lui-même. Sous la surveillance attentive de trois médecins, le voilà donc au régime MacMuffin, Big Mac, Royal Cheese, frites et coca.

Mon avis : J’avais entendu parler de ce film « documentaire » sur l’univers MacDo. Où comment un homme, durant un mois, matin midi et soir, se nourrit « MacDo ». Toute la périphérie de la « bouffe », aussi, aux USA : où comment dans les cantines notamment, on « gave » les ados aux frites, pour une « simple » question de fric… Le sujet est vaste mais d’importance. Certains jeunes ne savent même pas à quoi ressemble un légume ! EFFRAYANT. Le truc qui m’a le plus…. Impressionnée ? C’est qu’au US, une boisson (un verre, quoi) en général c’est 2L (2L !!!) de coca. Waooohhhhhhh….!

(Vu avec mon Archos).

AU BOUT DE LA NUIT.

18928230w434hq80.jpg

L’histoire : Tom Ludlow est le meilleur détective de l’Ad Vice, unité spécialisée de la Police de Los Angeles. Son supérieur, le capitaine Wander, ferme les yeux sur ses procédés souvent « hors normes » et le protège lors de l’enquête interne menée par le capitaine Biggs. Accusé à tort du meurtre d’un collègue, Ludlow doit lutter seul contre le système corrompu pour prouver son innocence.

Mon avis : Déjà il régnait une chaleur TORRIDE dans le ciné, du coup dès le début du film une terrible envie de dormir, j’ai dormi je crois (la honte) mais IMPOSSIBLE de garder les yeux ouverts, j’ai quand même compris à peu près l’histoire, mais j’ai trouvé ce film complexe et ma foi, assez violent ! Bof.

VOL 93.

18613989w434hq80.jpg

L’histoire : 11 septembre 2001. 4 avions sont détournés par des terroristes dans le but d’être crashés à New York et à Washington. 3 atteindrons leur cible, pas le vol 93. En temps réel, les 90 minutes qui se sont écoulées entre le moment où l’appareil a été détourné et celui où il s’est écrasé après que ses passagers, mis au courant par téléphone portable des attaques contre le World Trade Center à New York, eurent décidé de se sacrifier pour éviter que l’appareil atteigne Washington.

Mon avis : J’adooorrreee regarder un film sur mon Archos, et hier soir, j’ai donc regardé ce film.  Un film « documentaire », mais je ne pense pas que les passagers de ce vol aient voulu se « sacrifier », ils étaient tout simplement plein d’espoir en la vie, et ils ont tentés de reprendre l’avion aux terroristes. Une belle leçon d’humanité, dans des minutes d’horreur et de folie…

Les insoumis.

18938174w434hq80.jpg

L’histoire : Drieu est un policier en fin de parcours usé, brisé, grillé. Ce mystérieux Capitaine de la B.R.B se retrouve muté dans un improbable commissariat de province promis à une démolition dans les six mois, au coeur d’une ville industrielle perdue au bout de l’Etang de Berre, entre pollution et canicule. Ici, le Commissaire Vasseur et son équipe Jean Ba – Wazeme – Katiha, sont démobilisés. Plus personne n’y croit. Laxisme et désillusion sont de règle, ce qui arrange les « affaires » de la pègre locale rendue insaisissable et toute puissante. Entre l’envie d’en finir avec lui-même et celle de se battre pour sa propre survie, Drieu choisit de s’accrocher comme à une bouée à la Main Courante du Commissariat, cet épais recueil des PV et des interventions de la police urbaine. Délits minables et dépôts sans espoir de plaignants, la Main Courante est un échantillon de la misère humaine et du mal de vivre d’un monde à la dérive. Tout y paraît insignifiant… Et pourtant…

Mon avis : excellent polar, assez noir, très bien joué, pas mal d’action, Berry en justicier solitaire, mais ça lui va bien…. Le seul hic ? La clim était en panne (dans la salle, pas dans le film !) et j’ai cru étouffer dans le ciné !!! Il fesait plus frais dehors quand je suis sortie !

Et si c’était vrai.

18451650w434hq80.jpg

L’histoire : Alors que David s’installe dans l’appartement qu’il vient de louer, une jeune femme, Elizabeth, apparaît soudainement, affirmant que cet appartement est le sien. David pense d’abord avoir affaire à un malentendu… jusqu’à ce qu’Elizabeth disparaisse aussi mystérieusement qu’elle était apparue. Cette dernière commence à apparaître et à disparaître à volonté. Convaincu qu’elle est un fantôme, David tente d’aider Elizabeth à passer de « l’autre côté ». Mais celle-ci est certaine d’être encore en vie.

Mon avis : Fan des écrits de Marc Levy, à l’époque de la sortie du film tiré de son premier livre, j’ai refusé d’aller le voir, par peur d’être « déçue ». Et puis lorsque j’ai vu la bande annonce, tout récemment, de « Mes amis, mes amours », un autre livre de Marc Levy, adapté à l’écran en juillet 2008, je me suis dit, et pourquoi pas ? J’irai le voir. Donc, j’ai eu envie de voir « Et si c’était vrai ». J’ai trouvé l’adaptation très axée « fantôme » alors que dans le livre, c’est d’une présence qu’il s’agit et non d’un fantôme qui traverse les murs… J’ai trouvé aussi la fin très rapide…. Evidemment, j’ai de loin préféré le livre, mais ça je crois que je le savais déjà bien avant de regarder le film. Un film mignon, mais qui n’égalera jamais la magie du livre, la magie des mots, tout simplement.

12345



MERCI POUR CETTE BELLE JOURNÉE |
coc0tte |
MA VIE O NATUREL |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | justemwandmydream
| Rempli de coquillette
| cannelleoranaise