WALL-E.

18948378w434hq80.jpg

Faites la connaissance de WALL-E (prononcez « Walli ») : WALL-E est le dernier être sur Terre et s’avère être un… petit robot ! 700 ans plus tôt, l’humanité a déserté notre planète laissant à cette incroyable petite machine le soin de nettoyer la Terre. Mais au bout de ces longues années, WALL-E a développé un petit défaut technique : une forte personnalité. Extrêmement curieux, très indiscret, il est surtout un peu trop seul… Cependant, sa vie s’apprête à être bouleversée avec l’arrivée d’une petite « robote », bien carénée et prénommée EVE. Tombant instantanément et éperdument amoureux d’elle, WALL-E va tout mettre en oeuvre pour la séduire. Et lorsqu’EVE est rappelée dans l’espace pour y terminer sa mission, WALL-E n’hésite pas un seul instant : il se lance à sa poursuite… Hors de question pour lui de laisser passer le seul amour de sa vie… Pour être à ses côtés, il est prêt à aller au bout de l’univers et vivre la plus fantastique des aventures !

Mon avis : J’ai adoré. Peu de dialogue, adorable Wall-e qui appelle Evvveee et Eve qui appelle Wall-e, une petite leçon de morale à peine cachée, si l’on ne se préoccupe pas du devenir de notre planète à la polluer comme nous le faisons, nous vivrons dans l’espace à compenser en mangeant, sans rien faire d’autre (un monde d’obèses….) qu’espèrer un jour revenir sur Terre, mais quelle Terre ? Mon neveu a bien aimé aussi, même s’il a dit le contraire à sa Mamie (oui mais Mamie je t’ai bien eu c’était une blaaaguuueee lui a t’il dit, 4 ans le loustic….), quelques sursauts durant les scènes d’action et beaucoup, beaucoup de questions….! Mais j’ai répondu à TOUTES.

A voir !

ROTTWEILLER, Ruth Rendell.

2848930241.jpg

La première fille avait une morsure dans le cou. Selon la police, les analyses ADN désignaient son fiancé. Qu’importe ! La presse à sensation s’était tout de suite emparée de l’histoire : elle avait baptisé le tueur le Rottweiler, et le surnom lui était resté. Le dernier corps est découvert tout près de la boutique d’antiquités d’Inez Ferry, dans le quartier de Marylebone, à Londres. Depuis la mort de son mari, Inez complète son modeste revenu en prenant des locataires au-dessus de la boutique. Les activités obsessionnelles et imprévisibles du Rottweiler propagent la suspicion au sein de cette petite communauté disparate : un maniaque, un assassin se cache parmi eux.

Mon avis : un bon polar, même si j’ai eu du mal à accrocher, mais par manque de temps je ne me suis pas « investie » dedans en temps, donc je lisais 2 pages et j’arrêtais, ce qui explique cela…  J’ai bien aimé l’intrigue, l’analyse de l’auteur sur le tueur, et la vie des personnages tout autour.

Je ne sais quel livre sera le suivant… Quoi que….?

Dressing du samedi 2 août.

Enfin, j’écris ! Je reconnais que la densité de mes articles de ces derniers jours s’est allégée (je souhaite qu’il en soit de même pour ma silhouette, na !) mais je suis en vacances. Je ne me force pas à aller « dehors », j’y vais spontanément et du coup, je passe bien moins de temps avec mon ordi. Ce matin je l’avoue j’ai traîné au lit, je me suis réveillée trèèèès tard mais cela fait drôlement du bien ! Et puis ma grande soeur est venue, en pleurant, me dire, pour cette petite jeune fille qui ne savait plus vivre… Ce soir, sa maman a confirmé sa volonté de faire don de ses organes. C’est si cruel, parfois, la vie. Elle est en paix désormais, mais pour ceux qui restent, ses parents, sa soeur… Je ne sais qu’écrire, même si j’ai besoin d’écrire et qu’ici reste mon « refuge » même si parfois, je suis moins bavarde. La vie continue.

Ce midi, je suis allée déjeuner chez ma Marraine, son mari (et le chien !), au menu : un délicieux melon en entrée mais sans Porto, j’avais deux verres de Coco Punch dans le corps et sans petit déjeuner, j’ai eu un énorme coup de fatigue….! Puis un poulet rôti avec une salade, du St Félicien sur du bon pain, et en dessert, une divine part de tarte aux myrtilles avec du sorbet à la nectarine. Un régal ! Puis je suis rentrée chez moi, le temps de prendre mon neveu de 4 ans et zou, au ciné, voir WALL-E. Mônsieur était heureux de son pop-corn et de son coca, il m’a même gentiment proposé du pop-corn en me disant « prends Tatie, fais comme chez toi ! ». Adorable. J’ai donc picoré quelques pop-corn (même si je n’avais pas faim !). Le coca, je n’en bois jamais. Je n’aime pas. Ensuite, en sortant du ciné, nous sommes allés admirer une fontaine avec des jets puissants, puis je suis allée lui acheter un paquet de bonbons, il devait choisir un paquet, il m’a fait rire avec ses deux paquets, en me disant « je suis drôlement embêté parce que là, je ne sais pas lequel choisir…. ». J’ai bien sûr pris les deux paquets, pour sa boite à bonbons et pour ses frères, aussi. De retour à la maison, je suis restée avec lui pendant qu’il se jetait dans la piscine, armé de sa bouée et de ses brassards….

Demain matin, je dors (oh là là, c’est ma passion du moment !), ensuite je vais aller faire un tour au marché, et l’après-midi je vais transater (je viens d’inventer ce verbe !) tout en bouquinant.

Lundi je pars à la journée en rando, le soir soirée chez une copine. J’ai acheté le Rosé ! Et une tarte Tatin.

Côté régime, je me sens bien, j’ai besoin de « dégonfler » (une vraie baudruche, cette Lili !) pour me sentir bien, mais j’avance en douceur. J’essaye de zermater, aussi. De voir ma balance à la baisse me motive à un peu de sérieux…

Je ne sais quel livre commencer…

Et la vie est pourtant si jolie.

De l’éphémère de la vie.

Ce matin, j’ai appris une bien triste nouvelle.

Cette nuit, une jeune fille a recommencé à mourir. Elle avait déjà essayé tant de fois. Elle a réussi, même si à l’heure où j’écris, son coeur bat encore. Mais juste son coeur. Le reste ne vit plus. Elle avait aussi décidé de faire don de ses organes, si un jour… Ce jour est là. Ce jour a commencé cette nuit.

De l’éphémère de la vie, une nuit, un matin. Se sentir seule, si seule, si perdue et ne trouver que cette issue pour la paix.

Un téléphone qui sonne, pour annoncer à une mère que sa fille n’est plus, même si son coeur bat encore.

De l’éphémère et de l’absurdité de la vie. De sa tristesse, aussi. De sa beauté, pourtant. De ce tulmute de choses qui fait que c’est la vie, justement.

Et la vie qui continue, dans le rire d’un enfant, d’un bout d’chou de 4 ans qui s’émerveille au ciné, d’un Wall-e amoureux de Eve…

Et la vie qui continue.

Réveil difficile…

529733426.gif

J’ai eu du mal à émerger c’matin, 11H30 et réveillée y’a un quart d’heure à peine, suis invitée à midi, allez, faut que je m’active un peu….! (J’adoooree ce Garfield !).

Je raffole…

tarteauxpommesvuegeneralenet1.jpg

De la tarte aux pommes. Bizarrement, je ne suis pas gâteaux, mais alors les tartes, aaaahhhh les tartes….!!! Je raffole des tartes aux fruits (sans crème patissière), et la tarte aux pommes c’est ma préférée ! J’adore la tarte tatin, aussi, miiiiaaaammm.

Une journée « presque parfaite » parce que ce soir, j’ai mangé avec plaisir mon morceau de tarte aux pommes (même si je m’étais dit « pas d’écart » mais quoi de plus normal à son second jour de régime ?). Une belle journée quand même. Je suis fière de moi. Je suis zen, motivée, sereine. Et je veux voir cette balance à la baisse ! J’ai été bête (et la leçon n’est pas facile à vivre !) de ne pas « apprendre » à m’aimer à un certain poids, de ne pas faire l’effort d’apprendre et de m’obstiner à vouloir perdre toujours et encore plus pour un certain chiffre « 65″, je crois que j’étais fatiguée du régime, tout simplement, et que j’avais besoin d’une « pause ». De me stabiliser. Ma reprise, je la retiens comme une leçon (une de plus), comme quoi rien n’est acquis. Et pour reperdre, je sais qu’il me faut accepter et comprendre le pourquoi de cette reprise. Pour reperdre en douceur. Avec sérénité.

Il pleuuuuuttttttt !

hy9wjprc.gif

Mais du coup il fait frais et ça fait du bieeeennnnn !!!

A l’ombre du cerisier…

capture01.jpg

L’objet de mes rêves, que je n’ai pas quitté hier après-midi, mon transat ! Je n’ai même pas tenté de me mettre au soleil, il faisait trop chaud, et je n’avais pas spécialement envie de rôtir !

Hier matin, je suis donc partie de chez moi à 10H, direction l’ophtalmo, une fois dans le quartier, j’étais un peu perdue, j’y vais pourtant tous les ans, mais mon légendaire sens de l’orientation me fait régulièrement défaut… Dans la salle d’attente, j’étais occupée à lire quand un vieux monsieur est arrivé avec sa fille, en disant un nombre absolument incalculable de « gros mots », du coup impossible de lire… Hop, c’était enfin à moi, bilan de la visite, 10/10 à chaque oeil (chouette une bonne note), un strabisme parfait (enfin, un strabisme « contrôlé », juste une coquetterie dans l’oeil qui ne se voit pas à l’oeil nu…!), il faut continuer à porter mes lunettes de rééducation, pas de séances de rééducation cette année, et tout va bien, bonne journée à bientôt ! Ensuite je suis allée faire 3 courses… Le repas de midi… Ranger un peu, faire la vaisselle, et puis transat avec mon livre…. Presque fini… C’est bon les vacances ! Le soir, je suis allée récupérer mon neveu chez une de ses tantes, le p’tit malin s’est plaint de mes goûts musicaux (ces gosses, j’vous jure !!!), et voilà à 23H j’étais chez moi, je voulais écrire un article mais Unblog était en maintenance, je voulais regarder Urgences et je n’ai même pas vu le début, je me suis endormie illico presto, et 8 heures 30 de sommeil plus tard, me voici, me voilàààà !!!

Pour ce matin…. Je traîne un peu. Je bouquine en sirotant mon café au lit….

Les vacances, quoiiii…. vacancespowaaaa.gif

Opération capiton.

malteser.jpg

Première journée hier de « reprise en main ».

nouriture5.gif

Passage difficile (trèèèèss difficile) à 16H30 en préparant le goûter de mon neveu, quand je lui ai mis quelques Maltesers dans un ramequin, j’ai bien failli craquer (bon sang ce que je suis faible face à ma gourmandise !!!). J’entendais une petite voix me dire « allez, quelques Maltesers, cela ne va pas te faire de mal….. ». Vilaine voix ! J’ai réussi à ne pas l’écouter, mais j’avoue que mon neveu n’ayant pas fini ses Maltesers, j’ai louché dessus un nombre absolument inavouable de fois (et même pire encore…).

toutecontente.gif Mais journée SANS FAUTE, et je suis sacrément fière de moi, je l’avoue !!! BRAVOOOOOOOOOOOOO !!! Aujourd’hui je recommence. D’autant plus que ce matin, ma balance a su me récompenser de mes efforts d’hier, voilà de quoi me motiver !!!

Ici LiliRose alias la grosse vache…

646307697.jpg

Ou The Big Cow, au choix.

Bon allez, ce chiffre là, entre mes 2 orteils, je ne croyais plus trop le voir, quand même, mais vu mes compétences en conneries, ça c’est fait, ça m’apprendra à oublier que si on se laisse aller TROP, on regrossit, je n’avais pas oublié, nan, juste mis de côté cette évidente fatalité de l’existence, pourtant. M’enfin, je ne vais pas me mettre à pleurer non plus (quoi que, cela me permettrait d’éliminer un peu d’eau, nan ?), je sais que je ne rentre plus dans mon jean (parce que j’ai essayé….). Mais je suis ZEN (et la balance a intérêt de vivre sa life à la baisse !!!) parce que je suis en VACANCES. Samedi au ciné, je ne suis absolument pas obligée de manger du pop-corn avec mon neveu, par exemple (donc, je n’en mangerai pas…). Me priver de gateau ça ne sera pas trop compliqué, je n’aime pas trop ça (ouais, enfin un truc que je n’aime pas !), le chocolat, ben voilà, hein, il faut faire des choix dans la vie, et là, mon poids me pèse (et pèse sur la balance aussi ah ah ah) mais je suis ZEN. Je veux remettre mon gros cul dans mon jean, alors…. Il n’y a plus qu’à, comme on dit ! emoticone

1...910111213...23



MERCI POUR CETTE BELLE JOURNÉE |
coc0tte |
MA VIE O NATUREL |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | justemwandmydream
| Rempli de coquillette
| cannelleoranaise